Une araignée dans le ventre, Anne Steiger [SP]

71rvo60m62l

♠ Titre : Une Araignée dans le ventre : mon combat contre l’endométriose

♠ Autrice : Anne Steiger

♠ Éditeur : autrement

♠ Année de parution : 2018

♠ Nombre de pages : 289

♠ Genre : témoignage /documentaire

Bonjour ! J’ai disparu quelques temps, le temps de me reposer un peu et de faire prendre l’eau à Gaspard des profondeurs (mais je le finis quand il sèche). Je sais que je n’ai jamais chroniqué sur Folittéraires de chroniques concernant des documentaires ou des témoignages, mais là j’avais vraiment envie de vous en parler…

La 4ème

Une araignée vivait en moi, un petit parasite, hargneux et pathétique. Je devais l’empêcher de nuire, trouver le moyen de l’expulser.

Anne Steiger a longtemps souffert sans pouvoir mettre de mots sur sa douleur. Il aura fallu dix ans pour qu’un médecin pose enfin un diagnostic : elle souffre d’endométriose. Fin de l’histoire ? Pas vraiment.

C’est un véritable parcours du combattant qui commence alors : de médecins en hôpitaux, de prescriptions médicamenteuses en actes chirurgicaux, elle va être confrontée à toutes sortes de traitements, plus ou moins efficaces, et à leurs effets secondaires souvent d’une violence extrême. Jusqu’au jour où elle décide de reprendre son corps en main, d’enquêter sur la maladie et le business qui l’entoure, et de ne plus subir.

Appréciation

J’ai postulé lors de Masse Critique (juin, non-fiction) pour le livre d’Anne Steiger, ne sachant pas trop ce que j’allais y trouver. Je remercie d’ailleurs chaleureusement Babelio et les éditions autrement pour m’avoir fait confiance ! La description du volume parlait d’un livre à la croisée du récit intime et de l’enquête journalistique. J’étais plutôt curieuse de l’enquête et puis… J’ai été complètement prise par les deux aspects.

Je ne lis jamais de témoignages en livre, je parcours internet généralement, sur des sites féministes, mais ça se pose là. Quand je lis, j’aime que ce soit pour m’évader ! Pour lire ce que je ne vis pas… Mais là, j’ai repéré un livre qui parle d’un de mes démons : l’endométriose. Peut-être que c’est parce que c’est un service presse que j’ai lu celui-là (j’ai dans ma PAL le témoignage de Laetitia Milot, toujours pas lu), en tout cas je ne suis pas déçue du voyage.

Niveau émotionnel, j’ai été impressionnée. L’autrice raconte ce qui lui est arrivé de manière très sensible, avec force métaphores et images personnelles. Je ne saurais pas dire exactement ce que ça m’a fait… Je suis passée par toutes les émotions concernant ses « aventures » : compréhension pour des choses que j’ai vécues moi aussi, sidération face aux réactions de certains médecins, tristesse lors de ses moments de dépression, fatalisme, gaieté, espoir, abattement… Je me suis un peu empêchée de lire des témoignages sur l’endométriose avant celui-ci, parce que celle dont je souffre est peu avancée et que grâce à ma médication en continu j’ai pu retrouver une vie stable. Je ne me sens jamais légitime à observer la vie de celles qui ont été moins chanceuses que moi. En lisant les écrits d’Anne Steiger, je me suis souvenue pourquoi je ne lisais pas ça d’ordinaire. Je me suis sentie assez mal, d’une part, parce que j’ai de la chance (en tout cas jusqu’ici), et elle non, et que j’ai eu l’impression d’être voyeuse, à me nourrir de son malheur ; et d’autre part, je me suis sentie un peu paranoïaque, parce que je n’ai que 25 ans, et qu’il me reste encore du temps avant de savoir si ma médication fonctionnera toujours et si tout ça ne risque pas d’empirer…

Ensuite, la dimension journalistique ponctue les parties plus intimes , et j’ai été très friande de ces morceaux-là, au moins autant que des autres, sinon plus. Comme sûrement beaucoup d’autres endométriosiques, je ne me suis pas beaucoup renseignée sur la maladie, par flemme peut-être, mais surtout par confiance dans les professionnels de santé qui m’ont reçue (et qui pourtant, dans mon cas, ont tous eu des discours différents). Donc dans ce livre, j’ai obtenu quelques (non-) réponses à des questions que je n’osais même pas vraiment me poser… Tout est très bien documenté, j’ai encore du boulot pour parcourir la liste de références listées dans la bibliographie et en apprendre encore plus. Anne Steiger m’a fait réaliser qu’il était quand même important de ne pas faire l’autruche et de s’informer sur ce qui nous arrive….

Note : ★★

C’est un livre que je conseille vraiment, aux endométriosiques un peu paumées, aux proches d’endométriosiques et même aux curieux, simplement. Même si l’autrice laisse une très grande place à son vécu, l’ensemble est vraiment très cohérent, très vrai.

Et vous, avez-vous lu Une Araignée dans le ventre ? Avez-vous aimé ?

Publicités

2 réflexions sur “Une araignée dans le ventre, Anne Steiger [SP]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s