L’Académie des âmes abîmées, Thierry Cohen

51-udy8lcol

♠ Titre :  L’Académie des âmes abîmées

♠ Auteur : Thierry Cohen

♠ Éditeur : Plon

♠ Année de parution : 2018

♠ Nombre de pages : 409

♠ Genre : contemporain français / « feelgood »

Bonjour ! Je me suis absentée un peu le temps de cette semaine de pont, et me revoilà pour faire la chronique d’un roman qui n’a pas grand chose à voir avec ce que je lis d’habitude, ce que certains qualifient parfois de roman « feelgood » : L’Académie des âmes abîmées, de Thierry Cohen.

La 4ème

À l’Académie des Âmes Abîmées, réparer les vivants est un enseignement, une vocation. Mieux : une mission. Quand Lana et Dylan, deux adolescents en perdition, y sont recueillis, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend. Blessés par la vie, perdus dans un monde de haine et de violence, ils vont tenter de se reconstruire. Mais peut-on retrouver confiance un jour après avoir survécu à de tels drames ? Et quel rôle leurs parrains, Dimitri et Romane, joueront-ils dans la reprise en main de leur destin ? Entre renaissance, découverte des sentiments, échanges avec des professeurs hors normes et mise en pratique des cours, cette institution secrète dessine un nouvel avenir… Et si elle pouvait changer le monde ?

Appréciation

Généralement, j’évite ce genre de roman à la Guillaume Musso /Marc Levy, parce que je ne m’y reconnais pas du tout. Pour tout dire, je trouve souvent les personnages insipides, limite réalistes dans leurs réactions, parce que rien ne pourrait se passer comme ça dans la vraie vie. Et puis là, je faisais mes courses, j’ai croisé le regard de la couverture (oui, les couvertures ont des yeux, vous n’allez pas me faire croire le contraire) de L’Académie des âmes abîmées, et je me suis dit : pourquoi pas ? La 4ème promettant une quête de soi, un parcours initiatique, j’ai finalement décidé de l’acheter.

L’histoire est plutôt intéressante. L’idée de base est qu’une Organisation récupère des jeunes en difficulté pour leur apporter de l’aide. L’Académie dispense donc les mêmes cours que dans une école lambda, mais y inclue aussi des leçons de self-défense, de psychologie, d’analyse comportementale… Entourés de bienveillance et d’attention particulière, les nouveaux venus peuvent alors se reconstruire et se préparer à la Vie. J’ai beaucoup apprécié ce concept, jusqu’à même me demander pourquoi est-ce que cela n’avait jamais été mis en pratique (sans parler Montessori, ce n’est pas tout à fait la même histoire) !

Nous suivons deux adolescents, Lana, abusée psychologiquement et sexuellement, et Dylan, violenté physiquement. C’est cette partie-là qui me dérange, et c’est que je reproche aux romans feelgood en général : les personnages sont trop lisses. Etant donné ce qu’ils ont vécu, je trouve que l’auteur ne s’est pas assez penché sur la question et qu’il n’a pas assez creusé le problème, surtout pour Lana : à peine arrivée à l’Académie, on dirait qu’elle a déjà oublié ce qu’elle a vécu, même si certains passages y font rapidement référence. L’histoire se centre sur l’amélioration de leurs conditions de vie, en passant très -trop- vite sur les drames à mon goût. Bon et tant que je suis dans la critique un peu vive, qu’est-ce que c’est que ce passage-là : « grande, jolie, un peu trop athlétique pour être vraiment belle » (narrateur externe) ? Ça se passe de commentaire, en ce qui me concerne.

Toutefois, si ce roman n’était clairement pas de ceux qui me touchent (et si c’est pareil pour vous, je vous conseillerai plutôt Les Corps Inutiles, voilà une histoire de résurrection qui tire les larmes et donne des frissons), je salue son côté accessible. Je pense que l’adolescence fait partie de ces sujets très compliqués à traiter, principalement quand elle se passe mal ; Thierry Cohen s’en sort plutôt mal, et je conseillerais facilement ce roman à des ados (de grands ados). On y trouve la naissance d’amours, la création d’amitiés, et de la bienveillance à la pelle.

En gros, pour moi, L’Académie des âmes abîmées est une belle histoire, mais une belle histoire qui m’a déçue par tout ce qu’elle aurait pu être. Plus détaillée, plus vivante.

Note : 

Je mets trois étoiles parce que seulement deux me paraîtrait un peu trop dur pour un roman qui n’est pas si mauvais, malgré les point négatifs que j’ai pu lui trouver. Sans vous le conseiller, je ne vous le déconseillerai pas non plus. L’idée reste agréable !

Et vous, avez-vous lu L’Académie des âmes abîmées ? Avez-vous aimé ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s