Antarcticas, Etienne Cunge [SP]

blackcoat611-2017

♠ Titre : Antarcticas

♠ Auteur : Etienne Cunge

♠ Éditeur : Rivière Blanche

♠ Année de parution : 2017

♠ Nombre de pages : 440

♠ Genre : anticipation

Bonjour ! Je me remets doucement à lire, et doucement n’est pas forcément le mot bien choisi pour ce livre-ci qui compte quand même 440 pages ! C’est Philippe Laguerre (auteur de Manhattan Marilyn et Artahe le Dieu ours) que je dois remercier pour l’envoi de ce roman, qu’il a lui-même édité avec sa maison Rivière Blanche. Je peux d’ailleurs vous proposer de lire le premier chapitre d’Antarcticas en cliquant ici (merci à l’éditeur pour cette possibilité !).

La 4ème

Le changement climatique impose sa loi de chaos et les économies chancellent un peu plus chaque année. L’Antarctique dégèle, libérant l’accès à des ressources convoitées mais légalement inaccessibles. Pourtant, des hommes braconnent les minerais, traqués par des drones et les gardiens écologiques, de redoutables robots. C’est le cas de Mike, qui est en pleine campagne de prospection lorsqu’il sauve la vie de Jérémy. Mais que cache la fuite éperdue de ce dernier ?

Les deux hommes vont tenter de rallier Blanc Nassau, une course dangereuse de plusieurs centaines de kilomètres dans le Grand Blanc…
Pendant ce temps, en Europe, sous la pression des lobbies, la Conférence des Parties sur le statut de l’Antarctique va débuter et décider du destin des ANTARCTICAS.

Appréciation

Ce nouveau service presse m’a donné un peu de mal, je ne vais pas le cacher. Une bonne semaine de lecture… Déjà, petite mention pour l’éditeur, j’ai trouvé qu’un des gros problèmes de ce livre est qu’il est écrit vraiment petit pour son format ! La taille des caractères (type poche) m’a un peu gênée. Mais ce n’est pas forcément ce qui a le plus ralenti ma lecture : je l’ai trouvé un peu trop détaillé, un peu trop précis. C’est pour cette raison que j’avais abandonné la lecture d’Echopraxie en décembre dernier… Mais bon, Antarcticas étant un service presse, je me suis donné pour mission de le lire jusqu’au bout.

Il s’agit d’un roman d’anticipation concentré (comme le dit la 4ème) sur le changement climatique. Au centre du récit, une Conférence des Parties pour décider du sort de l’Antarctique, continent découvrant de nouvelles ressources à la vue du réchauffement climatique. Nous rencontrerons de nombreux personnages, chercheurs, politiques, braconniers de minerais, activistes ; personnages reliés par l’Antarctique, mais avec chacun leurs propres desseins et intérêts. Ils sont tous parfaitement détaillés et réalistes, amenant le lecteur à prendre parti pour certains et à en haïr d’autres. Je les ai tous trouvés particulièrement intéressants, malgré leur nombre assez élevé.

L’approche très réaliste d’un avenir pour la planète amenée par l’auteur nous plonge dans une réflexions intense sur nos modes de vie, de consommation et d’interactions. J’ai été très touchée par ce monde en pleine crise, qui n’est pas si surréaliste lorsqu’on connaît l’étendue des dégâts environnementaux actuels. Peut-être est-ce un peu pessimiste, mais ça ne manque clairement pas de pragmatisme. Et pour cause, puisque Etienne Cunge est un expert en développement durable… La ligne directrice de son roman m’a donc ébranlée par son exactitude et ses implications plus que contemporaines.

Etienne Cunge réfléchit donc au futur de la Terre, mais sans en oublier ses habitants humains : j’ai été particulièrement fan des implants nanotechnologiques que portent les personnages. Sachant que le transhumanisme est un des grands enjeux du siècle, je me suis beaucoup amusée de cet aspect un peu plus science-fiction du roman. Les innovations racontées ne sont pas inimaginables pour un futur plus ou moins proche… A part peut-être pour celle de Wisenstein (mais je n’en dirai rien ici !).

Somme toute un très bon roman d’anticipation, avec des sources tangibles et une vraie recherche. Je déplore un peu la trop grande précision dans l’écriture qui ne laisse que peu de place à l’imagination du lecteur. Mais je recommande toutefois ce premier roman, qui est d’une grande efficacité !

Note : 

Merci encore aux éditions Rivière Blanche de m’avoir envoyé ce roman ! Ce fut un bon moment de lecture, même si un peu long. Je vais lâcher un peu les romans d’anticipation pour repasser sur des ouvrages de littérature générale (et oui, mon challenge est aussi à la bourre que moi, je sais !).

Et vous, avez-vous lu Antarcticas ? Avez-vous aimé ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s