La Part des nuages, Thomas Vinau

Bonjour à tou(te)s ! Hier, je vous parlais de mes achats du mois. J’ai acheté deux livres de Thomas Vinau, que je compte lire avant Livres à vous, et qui se rajoutent à la liste du comité de lecture. Comme ils sont tout petits tous les deux, ils se grignotent entre Minville et Sylvain. Donc nous y voilà, j’avais arrêté mon regard sur le mini livre La Part des nuages qui était posé sur la table spéciale Livres à vous à la médiathèque, et je me suis dit que j’aurais bien aimé l’avoir dans ma bibliothèque. Il est sorti en 2014 chez Alma éditeurs et j’ai acheté la version poche de chez 10|18.

DSC_1068.jpg

La 4ème

Joseph, 37 ans, avance comme il peut, comme tout le monde. Il n’est plus un enfant, il en a un, Noé. Mais le bateau tangue. La mère s’en va, puis l’enfant. Joseph, baron perché déboussolé, se réfugie dans le cerisier du jardin, sa cabane. Pour ranimer ses rêves, et redécouvrir les autres, leurs histoires, leur présence, qui l’entourent. Avec obstination, Joseph traverse la nuit.

Appréciation

Vraiment, je ne m’attendais à tout sauf à ça lorsque j’ai commencé ma lecture. D’après le titre, je pensais à quelque chose de planant. Mais c’est bien plus que ça ! Thomas Vinau a une écriture particulièrement onirique.

Le livre est tout petit et se consacre à l’introspection de Joseph, qui met un pied devant l’autre par habitude. Son histoire est assez banale en soi : sa femme l’a quitté et il a la garde de son fils, Noé. Noé, c’est son rayon de soleil, ce qui le maintient vivant. En 112 pages, avec le départ de son fils pour une semaine de vacances chez sa mère, Joseph se retrouve seul dans sa maison et dans son cœur. Mais c’est cette solitude qui lui permet de sortir un peu de sa routine et de redécouvrir la vie et les gens qui la parcourent. Sa progression est très touchante et très vraie ; je me suis vraiment sentie Joseph. J’ai vécu sa progression discrète, à travers la douce poésie de Thomas Vinau.

Les mots sont doux, bons, chauds, justes. Ce sont des mots qui font du bien, de beaux mots, des mots pleins ; aucune phrase n’est inutile ou laissée au hasard. Tout a un sens et est rond et moelleux comme un nuage. J’ai rebondi sur les phrases comme un ballon dans un château gonflable. Dans sa cabane, loin des tristes réalités, je me suis endormie en souriant.

Je me rends compte à quel point il est difficile de faire la critique d’un livre aussi court et, qui plus est, que l’on a adoré. Je conclurai en disant simplement que c’est un roman à deux doigts de la prose, qui se vit plus qu’il ne se lit. Et dis-moi, chez Joseph, comment as-tu pu oublier que les livres sont des magiciens qui font disparaître les montres ?

Note : 

Ce roman est un véritable coup de cœur, et j’ai hâte de lire le second que j’ai acheté, Ici ça va. Toutefois, je réfrène mon enthousiasme et ce ne sera pas le prochain ! J’ai envie d’attendre un peu pour être à nouveau comblée par la douce écriture de Monsieur Vinau. Le prochain fera donc partie de la liste (officielle) du comité de lecture.

Et vous, avez-vous lu La Part des nuages ? Avez-vous aimé ?

A très bientôt !

Publicités

9 réflexions sur “La Part des nuages, Thomas Vinau

  1. Pingback: Moisson #2 et petite annonce | Folittéraires

  2. Pingback: Livres à vous 2017 | Folittéraires

  3. J’avais commencé à le lire, mais justement je n’ai pas du tout accroché à son écriture particulière. Des phrases courtes, je n’ai pas réussi à trouver le rythme de lecture. Du coup j’ai abandonné…

    J'aime

  4. Pingback: Le Rire du grand blessé, Cécile Coulon | Folittéraires

  5. Pingback: Bilan littéraire d’août 2017 | Folittéraires

  6. Pingback: 76 clochards célestes ou presque, Thomas Vinau | Folittéraires

  7. Pingback: Le Camp des autres, Thomas Vinau | Folittéraires

  8. Pingback: Bilan du festival Livres à vous 2017 | Folittéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s