L’Archange du chaos, Dominique Sylvain

Salut à tous ! Après une courte absence, me revoici pour parler de ma dernière lecture dans le cadre de Livres à vous, L’Archange du chaos. C’est le premier livre de Dominique Sylvain que je lis, comme pour tous les autres auteurs présents au festival, je découvre ! Il s’agit d’un roman policier, et il y avait un certain temps que je n’en avais pas lu donc… Petit retour sur des lectures que j’avais affectionné particulièrement il y a trois ans. L’Archange du chaos est paru en 2015 aux éditions Viviane Hamy, et j’ai lu la version poche de Points, dans la collection Policier.

DSC_1065.jpg

La 4ème

Dans la cave d’un chantier désert, pas d’empreintes, ni d’ADN. Seul un corps en décomposition, disposé selon un étrange schéma. La victime a été torturée puis soignée. Incompréhensible pour le commandant Carat et le lieutenant Kehlmann. Y a-t-il un lien entre cet étrange rituel et l’ordalie, un jugement de Dieu pratiqué au Moyen-Age ? La justice des hommes rattrapera-t-elle la justice « divine » ?

Appréciation

Je préfère le dire de suite : L’Archange du chaos m’a laissée particulièrement indifférente. Malgré certains aspects qui m’ont plu, ce livre est plutôt insipide.

Le rythme est ce qui m’a le plus aidée à terminer le roman. Ce dernier est rempli de chapitres courts, ponctués de phrases courtes dans un style assez simple. C’est clairement un livre à mettre dans toutes les mains. Comme tout bon policier de base, l’intrigue démarre assez vite après une ouverture présentant les personnages, les péripéties s’enchaînent avec une bonne cadence et on ne s’attend pas vraiment au dénouement. De plus, j’ai découvert dans le roman une nouvelle manière de créer de l’ambiance dans un policier : le récit possède un véritable fond sonore. Entre fragments de radio, chansons dans la voiture de police… C’était intéressant pour moi de rencontrer ce genre d’écriture. Mais… C’est à peu près tout ce que je peux dire de positif.

Les personnages sont interchangeables. C’est triste à dire, mais j’ai un temps infini à comprendre qui était qui, à part le lieutenant Kehlmann, qui est la seule femme de l’équipe, et la seule à être bien traitée. Les hommes sont à peine décrits, ils n’ont pas une psychologie très complexe, et leurs interactions sont peu crédibles. Certes, untel a une femme enceinte, certes, un autre a des problèmes avec un coéquipier, mais ces éléments d’histoire pourraient correspondre à n’importe lequel d’entre eux. Pour vraiment aller jusqu’au bout, le lieutenant Kehlmann raconte son enfance, ses rapports avec son père, la perte de sa mère : je suis vraiment désolée, mais je n’y ai pas cru une seconde. Elle balance son histoire de vie sans réel sentiment, même si elle en montre un peu plus plus tard dans le livre. Je n’ai pas réussi à être triste pour elle. Et c’est franchement pareil pour tous les autres personnages. Je n’ai ressenti aucune empathie pour eux, même à la fin lors d’un rebondissement impromptu censé rendre le lecteur triste. Pardon, hein, mais ça a glissé sur moi comme la pluie sur les ailes d’un canard.

Les scènes d’action, elles aussi, sont plutôt bâclées. On ne comprend pas vraiment ce qui s’y passe, des personnages apparaissent ou des actions se déroulent, venues de nulle part. Ces passages sont particulièrement abruptes. Je sais que dire « et soudain… » c’est un peu cliché et simpliste, mais au moins j’aurais compris quelque chose. Le mot qui me vient en tête quand j’y pense, réellement, c’est « brouillon ».

L’Archange du chaos. Titre accrocheur, non ? Tout comme la 4ème, qui m’ont fait choisir ce livre-là pour ma lecture suivante. Je m’attendais à voir une réflexion profonde sur la religion et ses déviants, avec des passages de livre saint, des recherches incroyables sur l’ordalie et un lien étroit entre ce châtiment et le meurtre. Alors, je vous rassure, il y a des recherches, et elles m’ont d’ailleurs appris beaucoup. Mais pour avoir lu des romans comme ceux de Grangé, où la religion bouffe le livre et nous bouffe les neurones, où le lecteur est ravagé par l’histoire (je pense notamment à Miserere ou Le Serment des limbes, deux de mes favoris dans sa bibliographie), je trouve que Dominique Sylvain s’est contentée du minimum et a misé sur la facilité. Là où j’ai dévoré mes Grangé, j’ai mis plusieurs jours à terminer le présent bouquin, parce que je n’avais pas forcément envie d’y retourner, que j’étais larguée dans une histoire un peu trop brouillon.

Ah oui, parce que L’Archange du chaos, c’est trop. Trop de tout. De rebondissements (certains donc je ne comprends même pas l’intérêt), de dénouement (le dénouement dure des pages et des pages…), ce qui est peut-être bien dosé tout de même, c’est le nombre de personnages (mais comme ils sont en carton, ça n’aide pas forcément, disons qu’il est heureux qu’ils ne soient pas plus nombreux). Donc c’est trop, et à la fois pas assez : pas assez de détails, pas assez d’humanité chez les personnages, pas assez de relations entre eux.

En bref, L’Archange du chaos n’est probablement pas une lecture qui me marquera ou dont je me souviendrai. J’ai trouvé le livre passable.

Note : 

Je vous avais annoncé dans l’article précédent qu’il s’agissait d’un roman sombre et franchement plaisant là où j’en étais de ma lecture, mais je suis revenue très vite sur ma pensée. J’espère que le prochain sera meilleur, je vais repartir en terrain connu en commençant le second Minville (le premier était Rural Noir, vous vous souvenez ?) de la liste !

Et vous, avez-vous lu L’Archange du chaos ? Avez-vous aimé ?

A bientôt !

Publicités

5 réflexions sur “L’Archange du chaos, Dominique Sylvain

  1. Pingback: Le Bel Appétit, Paul Fournel | Folittéraires

  2. Pingback: Livres à vous 2017 | Folittéraires

  3. Pingback: Moisson #2 et petite annonce | Folittéraires

  4. Pingback: Kabukicho, Dominique Sylvain | Folittéraires

  5. Pingback: Bilan littéraire d’août 2017 | Folittéraires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s